instagram  facebook

La maison et le parc

HISTORIQUE DU SITE

C’est en 1841 que le banquier Charles-Juste Bugnion achète le terrain de l’Hermitage, situé sur une colline surplombant Lausanne. La vue superbe qu’offre le site sur la cathédrale et le lac avait déjà été immortalisée par Camille Corot lors de son passage en 1825.

Charles-Juste Bugnion y fait construire, entre 1851 et 1853, une maison de maître d’après des plans établis en collaboration avec l’architecte Louis Wenger, et il fait aménager le parc avec des essences rares. En 1976, les descendants donnent la maison et une partie du parc à la Ville de Lausanne. Une restauration soigneuse redonne alors à la demeure son éclat d’origine.

NAISSANCE DE LA FONDATION

Simultanément une fondation privée voit le jour.

Elle poursuit deux objectifs:

  • maintenir vivante et faire connaître une belle demeure lausannoise du XIXe siècle
  • assurer le développement d’un musée de haut niveau dans le domaine des Beaux-Arts.

Ce deuxième objectif prend forme en 1984. Depuis cette date, deux à trois expositions de renom international sont organisées chaque année.

La Fondation de l’Hermitage possède également une collection, qui n’est pas exposée de façon permanente.

LE PARC

C’est à Jeanne-Marie Bugnion, l’épouse de Charles-Juste Bugnion, le premier propriétaire de la maison, que l’on doit le dessin du parc et le choix des essences, rares et nouvelles pour l’époque. Depuis cette époque, une vaste esplanade, ceinte d'une couronne d'arbres majestueux, fait face à la demeure. Elle offre une très belle vue sur la cathédrale de Lausanne et sur le lac Léman.

Pour en savoir plus sur le parc et ses arbres extraordinaires, explorez la Campagne de l’Hermitage avec la brochure Balade à l’Hermitage, proposée par Pierre Corajoud et Michel Bugnion, en vente à la librairie du musée.

LE RESTAURANT

La construction du bâtiment qui accueille aujourd’hui le restaurant de l’Hermitage L’esquisse a été confiée en 1857 à l’architecte Louis Joël. Cet édifice en briques de style anglicisant abritait un pigeonnier, adossé à une orangerie. Il était destiné d’une part à faire écran entre la ferme et le bâtiment principal, et, d’autre part, à animer le parc par l’apport d’un élément architectural original à la mode à cette époque.

LA FERME

La ferme de l’Hermitage abrite divers espaces destinés à accueillir les nombreuses activités organisées par la Fondation de l’Hermitage autour de ses expositions.
Parmi ces espaces, on peut mentionner un lieu pour les activités pédagogiques, spécifiquement adapté aux besoins des enfants, ainsi qu’un auditorium, où peuvent être organisés conférences, séminaires et concerts, dans d’excellentes conditions acoustiques et visuelles.