27.06.2003 10:09 Il y a : 17 yrs
Catégorie : Expositions passées

Frantisek Kupka
La collection du Centre Pompidou
Musée national d’art moderne

27 juin - 12 octobre 2003


La Fondation de l’Hermitage présente cet été une exposition consacrée au peintre et dessinateur tchèque Frantisek Kupka (1871-1957). Poursuivant une quête passionnée de la lumière et du mouvement, Kupka fut un protagoniste original du fauvisme, puis du cubisme, avant d’aborder, dès 1910, la peinture pure et la non-figuration. Cette exposition est l’occasion unique de découvrir le remarquable ensemble d’œuvres de Kupka - plus d’une centaine de peintures, pastels, dessins et gravures - conservé par le Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, à Paris. 

Né en 1871 à Opocno (Bohème), Frantisek Kupka se forme à l’Ecole des beaux-arts de Prague, puis à celle de Vienne. Il arrive à Paris en 1896, où il exécute, pour subsister, dessins de mode, affiches, illustrations de livres et dessins satiriques, tout en continuant ses recherches picturales. Souhaitant "tout concevoir de façon moderne, c’est-à-dire sans formes traditionnelles exprimer l’esprit de notre temps" (lettre à un ami, 1910), il s’intéresse à la peinture divisionniste, avant de se montrer sensible à la liberté de facture des fauves et d’être attiré par les premières expériences cubistes. Dès les années 1910, il aborde résolument la non-figuration, s’engageant dans une voie personnelle à la recherche d’une création qui soit une peinture pure, dégagée de tout souci d’imitation. Seuls interviendront dès lors plans et lignes colorés et leur jeu réciproque, mouvements circulaires et rythmes colorés, formes géométriques au symbolisme à la fois cosmique et spirituel. 

Au moment du décès de Kupka en 1957, des liens étroits se sont déjà tissés entre l’artiste et l’Etat français. Dès 1936, le Musée national d’art moderne lui a en effet régulièrement acheté des œuvres. Ces acquisitions seront complétées de façon majeure par le don que fait la veuve de l’artiste, en 1963, de toutes les œuvres restées en sa possession: quelque cent trente-neuf œuvres (cinquante peintures, quinze pastels, soixante-et-onze dessins, gouaches ou aquarelles et trois gravures) rejoignent ainsi les collections du Centre Pompidou. Cet ensemble, devenu le plus important au monde, permet de retracer toutes les étapes de la carrière de Kupka, depuis les premières gravures symbolistes jusqu’à la géométrie radicale de l’œuvre ultime.

Poursuivant son exploration de l’art historique du XXe siècle, la Fondation de l’Hermitage a le privilège de faire découvrir ou mieux connaître Kupka à la faveur d’une exposition "hors les murs" du Musée national d’art moderne. Il s’agit là de la première présentation complète de cette collection depuis 1966 et de la première manifestation consacrée à Kupka en Suisse depuis 1976.
L’exposition est accompagnée d’une publication richement illustrée, tenant compte du dernier état de la recherche sur Kupka. Cet ouvrage est édité par le Centre Pompidou, en collaboration avec la Fondation de l’Hermitage.